UN COIN DE PARADIS
Voyage à Corfou : notre guide pour votre séjour

Vous rêvez de partie en vacances dans les îles grecques ? Connaissez-vous l’île de Corfou ? Ce coin de paradis attire de plus en plus de visiteurs chaque année. Voici notre guide pour votre voyage à Corfou. Laissez-vous tenter par un départ de dernière minute vers la plus célèbre des îles ioniennes…

Située à seulement deux heures de traversée de la Grèce continentale, l’île de Corfou est la plus célèbre des îles ioniennes. Elle est aussi la plus grande avec ses 590 km2 de superficie. Les 217 km du littoral de Corfou sont bordés par les mer ioniennes et adriatiques. Une trentaine de plages primées de pavillon bleu sont accessibles, mais la côte regorge également de sublimes plages ou criques plus sauvages ! Un voyage à Corfou, c’est aussi une immersion à l’intérieur de ses terres : les paysages verdoyants sont somptueux et le charme envoûtant de ses villes ou villages ne laisse personne indifférent. Vous l’avez compris, Corfou est une destination idéale, d’autant plus que les offres de voyages pas chers affluent pour cet incontournable du tourisme. Afin de préparer au mieux vos vacances, nous vous avons concocté une sélection des meilleures choses à faire durant votre séjour. C’est parti !

Voyage à Corfou : la ville et ses alentours

Capitale de l’île portant le même nom, Corfou a des allures d’Italie, mais pas seulement. Véritable point de rencontre entre l’orient et l’occident, elle fut colonisée à plusieurs reprises. Ce qui fait tout le charme de l’île est le fruit de cette évolution sous diverses cultures. Ce sont tout de même les vénitiens qui ont le plus marqués leur empreinte après quatre siècles de domination. La ville de Corfou appelée en grec Kerkyra renferme bien des trésors et c’est pour cela qu’elle attire toujours autant de touristes chaque année.

La vieille ville : le cœur touristique de l’île émeraude

La vieille ville de Corfou possède une véritable histoire dont vous pouvez vous imprégner en déambulant dans ses ruelles. Les trois forts de la ville, de conception vénitienne, ont défendu le commerce maritime de Venise contre les assauts de l’empire ottoman à plusieurs reprises. Ces constructions au fil des années ont été rebâties par les Vénitiens puis par les Britanniques au XIXe siècle. Le style néo-classique des bâtiments de la vieille ville est fortement présent et marqué d’authenticité. La sobriété et l’élégance sont les maîtres-mots pour décrire cette architecture.

Cette cité respire vraiment l’atmosphère grecque et cosmopolite, au plus grand bonheur des amateurs d’histoire. Les promenades dans le vieux Corfou sont envoûtantes et enrichissantes. À tel point que se perdre dans les méandres de la ville devient un réel plaisir pour les visiteurs.

Ces ruelles que l’on appelle aussi « Kantounia » sont bourrées de charme, vous pouvez apercevoir les lessives des habitants étendues traditionnellement aux fenêtres et balcons dans un joli mélange de couleurs.

N’hésitez pas à vous attarder à l’église d’Agios Spyridonas, repérable facilement de loin grâce à son fameux dôme rouge. Dans cette église repose le corps momifié de Saint Spyridon, ancien berger et patron de Corfou. C’est l’église la plus sacrée de l’île.

Autre lieu de culte emblématique, l’église byzantine Antivouniotissaest la plus ancienne de l’île. Elle abrite dans ses murs le musée byzantin de la ville où vous pouvez admirer l’art religieux de l’époque dans des conditions de conservation uniques au sein de l’archipel !

Méritant aussi son détour, l’église orthodoxe de Mitropoliest située au centre du vieux quartier, en plein cœur de l’animation. Entrez donc appréciez les diverses richesses que vous proposent ce lieu saint. Son architecture vaut également le coup d’oeil.

Pour la route, une petite adresse incontournable pour déguster de succulentes pâtisseries grecques ou orientales, entre autres les célèbres baklavas chez Rosy’s Bakery. Rendez-vous au 71, Paleologou, et attention les papilles, cette petite pâtisserie est difficilement repérable mais extrêmement bien réputée !

Nous vous conseillons vivement de loger dans un des nombreux hôtels de la vieille ville afin de profiter au maximum de la vie nocturne de la capitale !

Le vieux fort de Corfou : un plongeon dans l’histoire

On ne peut pas se rendre à Corfou sans visiter son vieux fort. Témoin de siècles d’histoire, il fait partie intégrante de l’héritage culturel de la cité.

L’entrée du fort se situe juste en face de Liston, sur la fameuse place Spianada.

L’imposante forteresse est érigée dans le but de défendre le promontoire où se trouvait initialement la vieille ville de Corfou de l’époque byzantine.

En effet, les premiers édifices de fortifications sont à l’initiative des Byzantins. Cependant, lors de leur domination, les Vénitiens ont remplacé majoritairement les fortifications par celles conçues par leurs propres ingénieurs.

Toujours durant le règne vénitien, le promontoire a été isolé du reste de la ville afin de renforcer davantage sa défense. Un véritable canal maritime a été creusé, reliant le nord par le golfe de Kerkyra et le sud par la baie de Garitsa.

L’idéal est de prévoir deux heures pour la visite car vu d’extérieur on ne se rend pas bien compte de la grandeur du fort. Ce qui rend encore plus sympa la surprise une fois à l’intérieur des fortifications !

Une fois dans la place, la sensation de sécurité d’antan est encore palpable tant les murs sont hauts et épais !

De belles bâtisses vénitiennes et britanniques sont présentes dans la forteresse, ainsi qu’une prison vénitienne construite en 1786, un hôpital militaire et deux casernes anglaises. Autre source d’émerveillement du vieux fort, les superbes canons du 18siècle.  Vous remarquerez par ailleurs qu’ils ont été remarquablement rénovés.

Le parcours de la visite vous emmène petit à petit au phare situé au sommet du fort, avec une vue imprenable à 360 degrés sur la ville et ses environs.

C’est le moment de réaliser vos plus beaux clichés, le panorama sur Corfou est sans égal et la vue sur la mer d’un bleu merveilleux ravie les amateurs de l’objectif.

Cette visite est indispensable et bon marché, prévoyez seulement entre 4€ et 6€ pour l’entrée, un peu plus si vous souhaitez boire une bonne bière hellénique dans l’enceinte de la forteresse.

Ouverte toute la journée, nous vous conseillons d’y aller à partir de 15 heures pour profiter de tous les accès. Une dernière chose, n’oubliez pas de prévoir de l’eau les jours de chaleur.

Voilà, vous pouvez enfiler votre armure imaginaire, vous êtes parés pour la visite du vieux fort de Corfou !

Rendez-vous sur la presqu’île de Kanoni

Un autre détour est obligatoire pour votre séjour à Corfou : se rendre sur la presqu’île de kanoni. Elle doit son nom aux canons laissés par les bataillons napoléoniens pour défendre la baie et l’accès à la ville de Corfou.

Située au sud de la ville de Corfou et sur la côte est, vous devez emprunter une digue reliant Kanoni à l’île principale pour y accéder.

Deux îlots magnifiques se juxtaposent : au premier plan, la presqu’île et son monastère posé sur la lagune. Derrière, l’îlot Pondikonissi camoufle la fameuse église Pantokrator et est accessible via… une barque !

Le monastère des Vlachernes

C’est un des endroits les plus célèbres de Corfou. Image emblématique de l’île représentée sur tant de cartes postales, le blanc pur du monastère au milieu du bleu de la mer ionienne est éblouissant.

Le monastère en lui-même est assez petit mais son emplacement est véritablement enchanteur. Il n’est aujourd’hui plus en activité. Dans l’enceinte se trouve une petite chapelle très charmante, un lieu de recueillement magique.

Vous aurez vite fait le tour de ce charmant îlot mais il est important de prendre son temps car on y ressent réellement une forte spiritualité. Vous en repartirez reboostés en énergie.

Afin de le découvrir dans l’intimité, nous vous conseillons vivement d’éviter les heures de grande affluence et de choisir un moment de visite plutôt en début de matinée. De plus, le lever du soleil est somptueux et pleinement apprécié.

Autre particularité attrayante de l’endroit : il est situé juste en face de l’aéroport de Corfou et vous fait bénéficier d’une vue incomparable sur les décollages et les atterrissages d’avions.

Pour les services de proximité, vous disposez d’un restaurant près de l’île ainsi que d’un grand parking gratuit.

Pour les amateurs de bibelots et de souvenirs, une boutique se situe à l’intérieur du monastère.

Rendez-vous ensuite sur la jetée pour embarquer vers l’île de la souris : l’îlot de Pontikonissi.

L’îlot de Pontikonissi

Son surnom d’île souris vient tout simplement de la forme de l’îlot ressemblant au petit rongeur.

Selon la légende d’Homère, Ulysse se serait échoué à cet endroit en voulant rejoindre Ithaque. Poséidon aurait ensuite transformé son navire en pierre. L’île serait donc l’ancien bateau d’Ulysse pétrifié !

Sur cet îlot il y a qu’un seul monument à voir, c’est la charmante église nommée Pantokrator. Ce lieu de spiritualité plaisait beaucoup à l’impératrice Sissi et à son fils Rodolphe. Une plaque remémore d’ailleurs leur passage.

La beauté naturelle de l’îlot mérite à elle seule un aller-retour. La verdure des nombreux pins ensoleillés est ultra-relaxante et accompagnée par le chant incessant des cigales.

Donc, en résumé, le spot des deux îlots de Kanoni est un des plus connus et mérite absolument que l’on s’y attarde.

De plus, la traversée pour naviguer entre les îles est très agréable et vous coûtera la modique somme de 2,50 euros.

La Spaniada de Corfou : une promenade inoubliable

L’Esplanade de Corfoua été aménagée entre la ville et le vieux fort. C’est une grande place bien dégagée, un super lieu de promenade. Les origines de la Spaniada sont diverses : britanniques, françaises, grecques et vénitiennes, tout comme le reste de l’île.

Un joli parc bien entretenu trône sur le côté sud de la place où vous pouvez flâner dans de belles allées ombragées et admirer les statues. Si vous tombez au bon moment vous pourrez même écouter un orchestre entrainant.

Le côté nord est destiné aux amateurs de criquet, fruit de l’influence anglaise, ainsi que d’un parking pour le côté pratique.

Sur la façade ouest de la Spaniada se dresse le bien connu Liston. Ses Arcades témoignent d’une riche architecture et vous accompagnent le long des bars et des clubs qui sont emblématiques de la ville. S’assoir pour déguster un petit cocktail local est idéal pour s’imprégner de l’ambiance qui règne sur l’Esplanade. L’animation est incessante. Pour les personnes avides d’échanges sociaux et culturels c’est sans aucun doute the place to be !

Pour finir la promenade, dirigez-vous vers l’extrémité sud si vous voulez voir les vestiges de l’Académie Ionienne. Cet édifice bâtit en 1840 fut la première Université grecque. Elle joua un rôle essentiel pour faire de Corfou un acteur majeur dans les domaines de la littérature et de la culture grecque. L’ancienne Académie fut détruite en 1943.

Que faire pendant votre voyage à Corfou en dehors de la capitale ?

L’île de Corfou est vaste pour notre plus grand bonheur. Voici quelques lieux à ne pas rater car bien s’informer avant de partir c’est quand même idéal pour passer de bonnes vacances !

Visitez le palais de l’Impératrice Sissi : l’Achilleion

Situé à proximité du village de Gastouri et à une dizaine de km de Corfou ville sur la côte orientale, il fut construit à la demande de l’Impératrice Sissi qui voulait rendre hommage à Homère. Le palais se termine en 1891 et Sissi s’occupe personnellement de sa décoration.

Aujourd’hui il fait partie des nombreux lieux emblématiques de Corfou.

Pour la visite, prévoyez deux bonnes heures et évitez les heures de pointe sinon vous allez perdre du temps pour vous garer et dans les files d’attente.

Une belle statue de Sissi décore l’entrée du bâtiment.

Montez l’escalier pour atteindre le Péristyle des muses. En son centre se trouve une superbe terrasse avec une fontaine, un appel à la relaxation. Tout autour le Péristyle est orné de statues des muses. C’est un endroit calme et élégant.

Dans le prolongement du Péristyle se trouvent d’autres terrasses ainsi que le Jardin des muses, habillé par de nombreux palmiers, cyprès et bougainvilliers. De nombreuses statues décorent le lieu, notamment les statues d’Achille. La dernière terrasse est dominée par le colossal Achille victorieux qui mesure plus de onze mètres.

L’ensemble des terrasses vous offre une vue splendide sur les côtes ioniennes ainsi que sur les riches jardins qui dévalent jusqu’à la mer.

À l’intérieur du palais un audioguide vous accompagne et vous explique l’histoire de Sissi dans le contexte de l’époque. Vous pouvez admirer un bon nombre d’objets dont les propriétaires n’étaient autre qu’Elizabeth d’Autriche et le Kaiser Guillaume II d’Allemagne.

L’escalier menant vers les étages est très raffiné. Il vous emmène d’abord au vestibule avec son remarquable plafond peint. Ensuite au deuxième étage avec la gigantesque fresque du Triomphe d’Ulysse qui illustre l’ensemble du mur au-dessus de l’escalier.

Le tarif de la visite est de 8€, c’est ouvert de novembre à fin mars de 8h à 16h et jusqu’à 20h d’avril à fin octobre. Nous vous conseillons pour éviter la cohue d’y aller avant 15h.

Un bon conseil en sortant de la visite : vous pouvez partir en balade depuis le palais versle village de Gastouri. Il s’agit d’une randonnée super sympa à travers les ruelles du village puis progressivement dans les environs. Vous arrivez à une petite église avec un beau point de vue environnant puis à la fontaine de Sissi. La promenade est très agréable et reposante. À faire si vous désirez une bouffée d’intimité à l’écart des touristes.

Découvrez le fort médiéval byzantin d’Angelokastro

Il se situe dans la partie nord-ouest de l’île, proche de Paleokastritsa. C’est un château bysantin, l’Angelokastro qui signifie le château des anges.

Surplombant la mer Egée, il est perché sur un promontoire de plus de 300 mètres de hauteur. Avec les autres forts Gardiki au sud et Kassiopi au nord-est il participe à la défense contre les Ottomans en 1571 et en 1716. Il est l’un des principaux vestiges architecturaux de l’île aujourd’hui.

Il n’y a plus grand-chose à visiter mais la beauté du site entre les ruines et les paysages magnifiques attire du monde à juste titre.

Vous avez un splendide panorama à 360 degrés sur le côté ouest de l’île. Une charmante petite chapelle en haut est à visiter et l’accès du site est gratuit.

Prévoyez une heure pour la visite voire un peu plus pour s’extasier devant les différents points de vue et vous ressourcer loin du tumulte.

L’accès est gratuit, un restaurant est à votre disposition en bas ainsi qu’une aire de pique-nique pour les plus prévoyants.

Rendez-vous à la distillerie de Kumquats pour une pause fraîcheur

Pour ceux qui ne connaissent pas ce petit agrume, il est souvent assimilé comme un petit cousin de l’orange. Intégralement comestible, il contient de multiples vertus pour la santé.

Il vous apporte des quantités non négligeables de vitamine C, de fibres et de protéines. De plus, il défend les cellules en renforçant le système immunitaire et favorise la circulation sanguine.

Il est même bien souvent associé à des régimes alimentaires prescrits par des nutritionnistes. Pour toutes ces raisons, il serait dommage de se passer du kumquat.

Une halte fraîcheur et découverte entre les visites est donc fortement recommandée.

L’entreprise familiale se trouve à seize km de la route nationale de Paleokastritsa et se nomme Mavromatis Kumquat. Elle a ouvert ses portes en 1965 et propose ce fruit frais principalement dans ses liqueurs maison. Et pour cause, la capacité de production de l’entreprise est de cinquante tonnes de kumquats sucrés et un million de bouteilles de liqueur !

Ils proposent également des glaces, des pâtisseries, des bonbons ou des confitures à base de kumquat. Une vidéo très divertissante vous est proposée sur le fruit et l’exploitation familiale suivie d’une succulente dégustation. Leurs produits sont également disponibles en ligne sur le site web E-Corfu.gr pour les commandes au détail ou sur le site Mavromatis Koum Kouat pour les commandes de gros.

Notez qu’un échantillonnage gratuit est offert dans l’enceinte du magasin.

Les plus belles plages de Corfou

Voici maintenant notre sélection tant attendue pour les amateurs de farniente et de bronzette ! Les admirateurs de décors balnéaires sublimes, qu’ils soient touristiques ou plus sauvages, ne seront pas déçus non plus.

Paleokastritsa et ses six plages de rêve

Un des principaux acteurs du tourisme de l’île, la magnifique région de Paleokastritsa, vous offre un choix bien varié de six plages sublimes :

  • Aghia Triada : cette plage vous propose un large choix d’infrastructures, location de bateaux, ski nautique et même parachute sont de mise. Les eaux profondes, tantôt rocheuses, tantôt sablonneuses, sont une réelle invitation à la plongée sous-marine. C’est d’ailleurs ici que vous trouverez la plus grande école de plongée de l’île ! Bars et restaurants sont à votre disposition ;
  • Alypa : À 25 km du centre de Corfou, c’est une plage de sable où les eaux sont froides et translucides. Un petit refuge de pêche ajoute du cachet à cette plage déjà très charmante ;
  • Platakia : cette plage de galets respire la sérénité. Elle est top pour les chaudes journées d’été car son emplacement offre de grandes zones ombragées de manière naturelle. Recommandée pour ceux qui recherchent le calme. Si vous êtes amateur de pêche, c’est le lieu idyllique ;
  • Aghios Spyridon : c’est la plage la plus fréquentée de Paleokastritsa. À 40 km de Corfou, c’est une plage très typique avec ses rochers escarpés. Beaucoup d’activités y sont proposées, principalement nautiques, et le site est très bien organisé. Le sable est fin et la mer limpide ! Faites attention cependant, à environ 20 mètres du bord, sous l’eau, se trouve une pointe rocheuse causant pas mal d’accidents ;
  • Ampelaki : c’est une plage paisible avec une eau profonde et cristalline sur un fond rocheux. Vous pouvez y louer des transats, des parasols et des bateaux. Un bel endroit pour se dorer la pilule ;
  • Aghios Petros : encore une plage célèbre pour ses eaux cristallines, elle a pour particularité d’être séparée en deux par une chapelle. Le sable est fin et cohabite avec les galets. Prévoyez de quoi vous sustenter, beaucoup d’eau et un parasol.

Un petit tour de l’île

En ce qui concerne le reste de l’île, les plages et criques sont légion ! Nous vous présentons cette liste non exhaustive mais triée sur le volet des plus belles plages à découvrir :

  • Myrtiotissa : c’est une plage que l’on atteint en 4×4 ou après vingt minutes de marche. Elle est réputée pour être une des plus belles de l’île. Des falaises jonchées de végétation sauvage viennent lécher le bleu cristal de l’eau dans un décor merveilleux. À l’écart de la civilisation, c’est la plage préférée des naturistes qui viennent se détendre dans cet endroit poétique et serein ;
  • Glyfada : c’est la plage voisine de Myrtiotissa. Elle est très populaire depuis la transformation du petit village de Glyfada en une station balnéaire ultra-moderne. L’ambiance est assez branchée. Les pins et les oliviers font partie du décor, et vous avez la possibilité de pratiquer des activités nautiques ;
  • Kontokali : À proximité du port de plaisance de Gouvia, cette plage est immense et accueille un nombre impressionnant de touristes. Elle est entièrement organisée avec des centaines de transats et de parasols. L’eau est peu profonde et propice aux familles avec enfants. Véritable station touristique, elle propose un large choix de bars, cafés et restaurants ;
  • Arilas : grande plage de sable aux eaux peu profondes, elle est idéale pour les personnes dynamiques qui recherchent des activités à pratiquer : sports nautiques, excursions, randonnées et équitation. Tout ceci dans un environnement verdoyant éclatant de beauté. Un petit conseil : allez admirer le coucher de soleil dans le village voisin d’Afionas, et ramenez des clichés à faire pâlir d’envie votre entourage ;
  • Aghios Yeorghios Pagon : cette grande plage en forme d’arc de cercle ou de fer à cheval vous offre plus de 5 km de sable. Les eaux sont fraîches et translucides, par endroits profondes. Le décor est superbe grâce à ses falaises qui descendent vers la mer et forment des petites criques féeriques. Idéale pour les journées en famille, n’hésitez-pas à louer un bateau ou un pédalo et à tester les infrastructures nautiques. Vous pouvez aussi aller prendre un verre ou une collation dans les tavernes authentiques du coin ;
  • Kalamaki : c’est peut-être la meilleure plage de l’île pour les plus petits. Des eaux peu profondes sur une vaste zone la rendent sécuritaire. Le sable blanc contraste avec la verdure du paysage parsemé d’arbres. La plage est organisée, c’est une des préférées des familles nombreuses ;
  • Kavos : c’est une plage du sud de Corfou, située à une cinquantaine de km du centre de l’île. Elle est très touristique et considérée comme une des plus cool de Corfou. Les bars de plage sont nombreux et ouverts dès le matin, attirant énormément de touristes. Ce n’est pas vraiment une plage familiale, mais plutôt recommandée pour les fêtards ;
  • Aghios Gordios : cette plage positionnée au pied d’une montagne verdoyante est très populaire. Elle doit son nom à l’église de Saint Gordiou bâtie au milieu de la plage en bord de mer. Les eaux sont claires et profondes et le sable est bien doré. Il s’étire sur de longues étendues parsemées aussi de galets. Les sports nautiques sont praticables ainsi que quelques sports de haut-vol depuis le haut de la montagne ;
  • Sidari : cette plage de sable blanc attire toujours autant de monde chaque année. Dans un environnement naturellement splendide, elle surplombe le renommé Canal d’Amour. C’est un passage naturel formé par les reliefs sablonneux qui émergent de la surface de l’eau. Considéré comme un endroit extraordinairement romantique, la légende dit que deux amoureux qui traversent ensemble le Canal d’Amour s’aimeront éternellement ;
  • Halikounas : c’est une très longue plage qui s’étend sur plus de 3 km. Elle est proche d’une jolie forêt. À noter l’absence d’infrastructures car ce n’est pas une plage organisée, prévoyez donc en conséquence. C’est le spot des amateurs de kite surf grâce à la force des vents et des vagues ;
  • Ypsos : bien agréable pour déguster un cocktail en bord de mer, cette baie de galets vous fait profiter d’un service de plage d’excellente qualité. Ses eaux sont claires et accueillantes, tout comme le paysage. 

Vous aimerez

AU CŒUR DES CYCLADES
Que faire à Santorin : nos conseils pour votre séjour
Button - Time2Go

Envolez-vous en amoureux sur l’île la plus romantique au monde ! Suivez nos conseils pour savoir que faire à Santorin et profitez de ce trésor inoubliable…